Catégories
Jeudi productif

Comment gagner du temps et ne plus faire la vaisselle

Comme tu le sais, l’économie commence à repartir doucement en France.
Il faut donc retourner travailler.
Mais peut-être que tu avais plus de projets avant la reprise et que …
Tu as dû les mettre en pause parce que tu n’as plus le temps.
Aujourd’hui je vais donc te donner une technique qui va te faire gagner au moins…
5h par semaine !

Et crois moi on peut en faire beaucoup en 5h.
Mais ce n’est pas tout, ma technique va te faire économiser de l’argent,
Et tu auras moins de vaisselle ! J’imagine que tu as hâte de la connaître !Avec la reprise d’un travail à plein temps, 
Il faut trouver des astuces pour supprimer les tâches inutiles. 
Et faire à manger fait partie des tâches inutiles. 

Attention !
Je ne te demande pas d’arrêter de manger, ou pire, de manger que des plats commandés. 
J’ai beaucoup mieux. 

Imagine une vie ou tu ne cuisinerais que 2 fois par semaine. 
Oui, seulement 2 fois. Et donc tu n’aurais que 2 vaisselles à faire ! 

Ce que je te propose c’est de faire comme moi. 
J’en avais marre de faire la vaisselle tous les jours.
De devoir à chaque fois me faire à manger.
J’avais tout le temps une voix qui me disait « mais pourquoi tu commandes pas ? »
Et une autre qui me disais «  Mais avec quel argent ? Et le sport dans tout ça ? ».

Autant te dire que c’était compliqué.
Heureusement, j’ai trouvé LA solution, qui résout tous mes problèmes.

Ma solution miracle c’est…
Les Tupperwares !

Le dimanche soir je prépare tous mes repas jusqu’à mercredi.
Je mange beaucoup de riz et de légumes, 
donc que je fasse 200g de riz ou 1kg, c’est le même temps de cuisson et la même vaisselle.
Le choix était vite fait !
Et le mercredi soir, comme j’ai mangé tous les repas, je recommence. 
Je te conseille de ne pas faire plus de 3j à l’avance, après ça peut être mauvais pour la viande par exemple.


Bien sûr, un des jours, je me permet de me faire un resto ou un bon fast food. 
Mais le fait de préparer mes repas à l’avance ça me fait gagner énormément de temps. 
Le soir, j’ai juste à réchauffer (1min) et c’est prêt ! 
D’autant plus que je maitrise ce que je mange, donc je mange sain. 
Et j’économise beaucoup. 
Parce qu’avant, quand j’avais la flemme, ou pas le temps. 
Je commandais un UberEat, maintenant, flemme ou pas ça me prend 1min ! 

Imagine tout le temps que tu gagnes chaque jours sans la vaisselle et la cuisine.

C’était ma petite astuce spéciale déconfinement, 
Pour que tu restes productif et que tu aies toujours le temps de réaliser tes projets.

Si tu veux recevoir du contenu exclusif, des bons plans pour t’améliorer et beaucoup de valeur chaque jour dans ta boite mail, rejoins mes mails privés en cliquant sur le bouton à la fin de l’article. Tu as juste à renseigner ton adresse mail et je m’occupe du reste ! Tu auras en prime accès gratuitement à ma formation Instasuccess, la formation qui va te permettre de faire décoller ton business Instagram, créer ton premier produit et le vendre en 1 semaine !

Bastien

Publicité
Catégories
Jeudi productif

Comment écrire un eBook facilement en 1 semaine

Oui tu as bien lui, aujourd’hui je vais t’expliquer comment créer sans difficulté un eBook, du plan jusqu’à la publication sur Amazon.
Et tout ça en 7 jours seulement.
Ce n’est pas de la magie et c’est même à la porter de tout le monde.


Tout d’abord, qu’est-ce qu’un eBook ?
C’est un livre au format numérique seulement.
Généralement il est plus petit qu’un livre normal, il se vend moins cher et sur Amazon. 
Mais ses principaux avantages sont qu’il ne coute rien à produire, que tu peux t’autopublier, qu’il peut se lire partout et qu’il est beaucoup plus court qu’un livre classique, comptes en moyenne 50 pages. 
Voyons maintenant comment faire une weekeBook


1ère étape : choisis un domaine que tu maîtrises
Je ne te demande pas d’être la référence de l’instagram motivation pour faire un eBook dessus. Mais en écrivant un eBook, tu engages ta crédibilité. Et si tu veux en écrire d’autres après, tu as tout intérêt à maîtriser le sujet. Encore plus si ce sont des faits vérifiables. Et enfin, si tu ne maîtrises pas le sujet, tu vas avoir du mal à écrire plus de 10 pages. 


2ème étape : le plan
C’est l’étape la plus importante car plus tu vas détailler le plan et plus ça sera facile de rédiger après. Pour ça je te conseille d’utiliser les mindmaps. C’est un moyen visuel de facilement faire un plan. Tu peux utiliser le logiciel Xmind qui est la référence. 
(Je ne touche pas d’argent de leur par mais je devrais, j’en parle tellement)

Ton plan va ressembler à ça. Plus il y aura de branches et pus ça va aller vite quand tu vas l’écrire. Le plan tu dois le faire le premier jour.


3ème étape : l’écriture
Nous voici à une des étapes les plus redoutées. Pour la rendre plus facile, déjà tu as détaillé ton plan, mais aussi, tu vas répartir le travail sur 5 jours. Maintenant, ouvre Word et commence à écrire. Tu dois écrire 10 pages par jours pour atteindre les 50 pages. Comme ça le dernier jour sera réservé à la publication et la couverture. 
Une page Word fais  à peu près 1,5 page d’eBook.
Donc tu ne dois plus qu’écrire 7,5 pagesQue des bonnes nouvelles non ?
Je te conseille de les faire d’un coup, tu bloques 1h et tu écris. Si au bout d’une heure tu as fait moins de 7,5 alors essaye de faire 30min de plus. Au contraire si tu as réussi à écrire 9 pages, félicitations !  Mais garde le rythme pour les jours suivants.
C’est important de définir un objectif quotidien car ça va te permettre de mesurer rapidement ta progression.
Pour te donner un exemple, mon eBook « Comment créer un business en plus de ses études ou son travail » 
fait presque 100 pages et je l’ai écris en une semaine, tu vois c’est possible.


4ème étape : la couverture
Ça y est ! Tu es arrivé au dernier jour du défi et tu as réussi à écrire 50 pages. Tout d’abord, bien joué à toi parce que c’est quand même un effort important. Nous arrivons à l’étape la plus simple: La couverture. Tu peux utiliser Canva.com pour créer gratuitement un montage, si jamais tu as besoin de coller des photos ou autre. Je te conseille quand même de rester sobre. Tu peux utiliser des couleurs vives mais pas plus de 3 couleurs. Et si tu ne sais pas comment faire une couverture,  lorsque tu peux publies ton eBook sur Amazon, il te propose un éditeur de couverture gratuit qui te permettra d’en faire une belle aussi.Passons à la dernière étape !


5ème étape : la publication
Ton oeuvre est terminée, tu es prêt à la partager au monde entier.
Sur amazon, il faut te rendre sur ce site : https://kdp.amazon.com/fr_FR/
Ensuite tu as juste à suivre les étapes faire une belle description ( je te conseille d’utiliser la préface de ton eBook) et le tour est joué !
Pour le prix je te conseille de choisir 70% de commission et de le fixer à 5,99€ si tu fais 50 pages.
J’espère que cet article te motivera à créer ton eBook en te montrant que c’est largement à ta porté.

Si tu as besoin de gagner en productivité pour écrire ton eBook, j’ai une formation qui t’aidera, tu peux la retrouver juste ici : Avoir des semaines plus longues

Tu la rentabiliseras en à peine quelques eBook vendus et elle te sera utile toute ta vie.

Tu as juste à cliquer sur le lien, cliquer sur la formation, renseigner ton adresse email et payer la formation. Tu y auras ensuite accès à vie.

Elle est divisée en deux modules principaux qui t’aideront à travailler moins longtemps et à gagner du temps dans ta semaine.

Sinon, tu peux aussi rejoindre mes mails privés et recevoir gratuitement la première partie de mon eBook, pour enfin te lancer dans ton business en cliquant sur le bouton à la fin de l’article !

On se retrouve dans le premier module de ma formation, à tout de suite !

Bastien

Catégories
Jeudi productif

Pourquoi tu dois avoir un planning

Tu ne peux pas être efficace dans ta journée si tu n’as pas de planning.


Encore plus en ce moment avec le confinement.
Avant d’être confiné, j’avais mes études ou mon travail qui m’occupaient la journée.
J’avais une structure autour de ça, une fois fini je faisais du sport puis je travaillais, etc.


Mais maintenant qu’il n’y a plus rien, c’est le chaos.
Tu peux absolument tout fairetu as 24h de disponibles.
Je ne sais pas si tu connais la paralysie du choix.


C’est quand tu as tellement d’options qui s’offrent à toi que tu restes sur place parce que tu ne sais pas quoi choisir.Comment quand tu es au restaurant et que tu as un menu de plusieurs pages, impossible de faire un choix..il y a trop d’options.
En ce moment c’est pareil, tu as toutes les options possibles pour ta journée.Mais si tu ne fais pas de choix à l’avance, tu restes bloqué.


Pire encore, tu vas arrivé à la fin du confinement et tu n’auras rien fait pendant que d’autres auront avancés dans leurs projets.
Mais j’ai une solution simple à te proposer.. Un planning !
C’est quelque chose de tout bête, mais terriblement efficace.Tu as tous les outils déjà à disposition en plus car tu as juste besoin du calendrier de ton téléphone.
L’idée va être de structurer ses journées du lendemain. Pour s’imposer un cadre.
Donc dès ce soir, tu vas prendre le calendrier de ton téléphone..Et tu vas définir des activités pour demain.


Il faut que tu te poses 2 questions importantes lorsque tu définis tes activités :
« Qu’est-ce que je pourrai faire qui me fera avancer dans mes projets ?«  »Si je fais cette action tous les jours, où j’en serai dans 1an ?« 


Ces deux questions vont te permettre de choisir des actions vraiment utiles.
Maintenant, il faut que tu évites de faire des activités trop longtemps au début.
Il vaut mieux faire plein de plages de 10min à 30min pour éviter de se lasser.

Voici mon planning d’aujourd’hui pour te donner un exemple :

Il y a des plages plus longues que 30min mais c’est parce que je sais que je peux travailler aussi longtemps et ça ne me dérange pas. Mais au début il vaut mieux ne pas faire trop long et agrandir par la suite.

Un dernier conseil, laisse toi des moments de libres que j’appelle des « tampons« . Ils sont là au cas où tu prends du retard dans une activités. Comme ça tu n’as pas tout de décalé et à la fin de la journée tu n’es pas frustré d’avoir fait que la moitié de ce que tu avais prévu.
Tu pourras réadapter par la suite pour raccourcir celles que tu aimes moins et rallonger celles que tu aimes.
Voila, maintenant tu sais ce qu’il te reste à faire pour devenir le meilleur et concrétiser tes projets.

Tu peux également rejoindre mes mails privés pour recevoir 1 idée de business rentable par jour afin de te créer une vie sur-mesure et quitter le métro-boulot-dodo. Tu as juste à cliquer sur le bouton en dessous de cet article et à entrer ton adresse mail .

On se retrouve demain dans un nouvel article.


Bastien

Catégories
Jeudi productif

Les 3 actions à faire avant de commencer son projet

Il y a 3 actions à faire absolument avant de commencer sinon tu vas perdre ton temps et travailler dans le vide.

Aujourd’hui je vais te les donner pour que tu puisses commencer de la meilleure façon, si tu as déjà commencé, fais le au plus vite, il n’est pas trop tard.

Tu as peux-être déjà commencé un projet et au final tu ne l’as pas continué parce que tu n’avais plus la flamme du début, tu ne savais pas trop où ça allait mener ou alors tu étais bloqué et tu ne savais plus quoi faire. C’est devenu trop dur, trop long, trop chiant et tu ne savais plus pourquoi tu te donnais autant de mal.

Mais maintenant tu as une nouvelle idée, un nouveau projet et tu ne veux pas revivre ce même scénario.

Je te donne dans cet article gratuitement la première partie de ma formation « Avoir des semaines plus longues » dans laquelle je te donne les 3 actions clés à faire avant de commencer ton projet.

1. Définir son projet et son objectif

Ça parait évident dit comme ça, mais tu serais surpris du nombre de personnes qui ne l’ont pas fait ou qui ont défini un objectif trop vague.

Ici je ne te demande pas de dire « Je veux devenir riche » ou « Je veux être bon au basket ». Il faut que tu définisse un objectif détaillé et mesurable.

Ecrire son objectif

Pour cela, tu ne vas pas simplement garder l’idée dans ta tête et y penser de temps en temps. Tu vas prendre une feuille et un stylo dès maintenant et tu vas écrire ton objectif de façon détaillée.

C’est peut-être une action simple pour toi mais elle est très puissante. Elle te permet de donner un cadre à ton objectif. Maintenant il est posé à plat sur une feuille et tu ne peux plus revenir en arrière, tu as fait la première étape. A chaque fois que tu vas le voir sur ton bureau tu vas te sentir obligé de passer à l’action, il sera face à toi.

Pourquoi le détailler ?

Ça va te permettre de commencer à réfléchir, sans t’en rendre compte, aux actions que tu vas mettre en place pour l’atteindre. Ne sous-estime pas ton subconscient. Les détails seront des pistes.

En plus ils va t’aider à te visualiser une fois que tu auras atteint ton but. En le lisant tu t’imagineras quand tu auras réussi et, crois moi, c’est une énorme source de motivation.

Noter ton objectif c’est un moyen de t’engager auprès de toi-même, c’est comme un contrat que tu signes et qui t’oblige à réaliser ce que tu as écris sinon tu seras frustré de ne pas avoir tout fait pour y arriver. Je vais parler un peu plus de l’engagement dans le point suivant.

2. Parler de son objectif

Tu as fait la première étape en écrivant précisément ton objectif, c’est bon tu es engagé auprès de toi même.

Le problème c’est qu’à part toi, personne ne sait ce que tu dois atteindre. Le risque c’est d’arriver moins loin que ce qui était prévu et de s’en satisfaire. Après tout, tu peux te mentir à toi même et dire que c’est ça que tu voulais atteindre. Tu te satisfaits avec ce peu.

Mais ce n’est pas ce que tu veux, tu as de l’ambition et tu ne veux pas te retrouver comme tous les gens moyens qui se satisfassent de peu.

En parler à ses proches

Le premier moyen d’éviter ça, c’est d’en parler à tes proches. Que ce soit ta copine, ton meilleur ami, tes parents, peu importe. Il faut juste que ce soit une personne en qui tu as véritablement confiance car un objectif est très personnel. C’est une volonté intime et ce n’est pas évident de se livrer auprès de quelqu’un. Donc choisis bien cette personne.

L’avantage d’en parler à un proche c’est que tu es désormais engagé avec quelqu’un d’autre que toi, cette personne connait ton objectif et tu ne pourras changer en cours te route. Il n’est plus possible de se satisfaire de peu, tu es obligé de viser grand maintenant.

Tu n’es plus le seul à être déçu si tu n’y arrives pas, tu vas également décevoir ton ami ou ta copine. C’est double peine.

Par contre si tu y arrives, vous serez deux à fêter, vous allez partager ce moment ensemble et ça sera bien plus fort que si tu étais tout seul.

Pour être sûr de te motiver tu peux même faire un pari avec cette personne, tu t’engages à lui donner de l’argent, l’inviter au restaurant, etc ( je te laisse trouver par toi-même) si jamais tu ne réalises pas ton objectif à temps.

Le dernier avantage d’en parler à un proche, et pas des moindre, c’est que lors des baisses de motivation, des moments de faiblesse, lorsque tu es rempli de doute, tu peux en parler à cette personne et elle saura te remonter le moral et te rappeler pourquoi tu as commencé.

S’engager en public

En plus d’en parler à un proche, tu peux t’engager en public.

Tu peux le faire à travers les réseaux sociaux, une chaine Youtube, un podcast, ce que tu veux. L’important c’est que des gens que tu ne connais pas, ou pas très bien, soient au courant que tu veux réaliser un projet et que tu es tellement sûr de toi que tu l’annonces officiellement !

C’est un autre engagement que tu fais là. En soi, tu t’en fiche de décevoir ces gens, tu ne les connais pas, et je ne penses pas que tu les décevrais si tu échoues.

Non, ici, c’est ton honneur qui est en jeu. Ce que tu cherches à faire c’est les impressionner en leur montrant de quoi tu es capable. Tu veux leur prouver que tu peux réussir.

Et dans le cas où tu échoues, ton égo va en prendre un coup. Les gens se feront un malin plaisir de te rappeler que tu n’as pas réussi, que tu as trop parler, etc. Et ça tu vas en avoir conscience tout au long du projet. Ça va te donner deux motivations.

La motivation positive : tu veux les impressionner, réussir, avoir une fierté d’accomplissement.

La motivation négative : tu ne veux pas qu’ils te jugent, se moquent de toi, tu ne veux pas leur donner raison.

Voila, maintenant tu as défini ton projet, tu t’es engager, on va passer à la dernière étape : le plan d’action.

3. Définir un plan d’action

Ton projet est clair dans ta tête et tu l’as noté sur un papier. Maintenant il va falloir trouver comment l’atteindre.

Quelque soit ton objectif, il existe des dizaines de moyens d’y parvenir, tu as juste à en trouver un.

Tu vas partir de ton objectif et tu vas réfléchir aux différentes étapes intermédiaires que tu devras atteindre avant d’arriver à ton résultat final.

Imagines que ton objectif se trouve à l’étage et que toi tu es au rez-de-chaussée. Ton plan d’action c’est l’escalier qui va te permettre de monter. Il faut que tu réfléchisses à toutes les marches à gravir.

Tu vas ensuite essayer de penser aux différents obstacles, les difficultés que tu risques de rencontrer sur ta route.

L’idée avec ce plan d’action c’est d’anticiper et de toujours connaître l’étape la plus proche pour faire un pas vers son objectif.

Evidemment, tant que tu ne l’as pas vécu tu ne connais pas toutes les étapes, ni toutes les difficultés. Mais il faut déjà commencer à réfléchir à l’itinéraire de ton GPS vers le succès.

Je te conseilles de réaliser ce plan d’action sous forme de Mindmap, dès que tu pourras tu essayeras de rajouter des obstacles ou des paliers afin de te créer le meilleur itinéraire possible.

On a fini avec la première étape pour bien commencer son projet. Dans la suite de ma formation je t’apprends à rester motivé, à être efficace et à toujours savoir quand, comment et pourquoi travailler sur ton projet. Je me montre aussi comment optimiser tes semaines pour avoir plus de temps pour avancer et aussi plus de temps libre.

La définition de son projet est une grande étape, mais tu as besoin d’être efficace et d’avoir une bonne gestion du temps pour le réaliser. Pour t’expliquer au mieux, j’ai créé 45min de contenu qui vont te permettre de maitriser ton temps et ton travail.

Tu peux y accéder avec un tarif de lancement : seulement 19€ au lieu de 39,00€ jusqu’à dimanche.

Elle est destinée aux personnes qui ont vraiment envie de réaliser leur projet et monter leur business mais qui manquent de temps. 

Avec cette formation tu pourras travailler 2 à 3 fois plus viteet tu gagneras en temps libre sur ta semaine. 

Les résultats sont visibles presque tout de suite car dès ce soir tu auras un plan d’action pour mieux organiser ton quotidien.

Tu as juste à cliquer sur ce lien : Accéder à la formation

Puis tu seras redirigé vers une page ou tu renseigneras ton adresse mail et tu pourras acheter la formation, elle sera ensuite à toi et tu pourras la commencer dès ce soir.

On se retrouve très vite dans le premier module productivité de la formation, à tout de suite !

Bastien

Catégories
Jeudi productif

Jeudi productif : Je manque de temps..

Je manque de temps..

J’ai souvent ce sentiment à la fin de ma journée dans laquelle j’avais prévu de faire plein de choses et au final j’en à peine fait la moitié.

Même en cette période de confinement, où je devrais avoir toute ma journée disponible, je manque de temps. Encore hier par exemple, j’avais prévu un emploi du temps parfait, de 11h à 19h j’avais défini des blocs de temps pour être organisé mais dès 14h c’était fichu j’avais déjà du retard dans mon planning.

Cette situation arrive souvent chez moi comme dans le quotidien de beaucoup de monde, c’est surement ton cas aussi. Même si nous décidons d’organiser sa journée avec un planning nous ne sommes jamais maître de la situation. Nous ne sommes pas à l’abris d’une perturbation extérieure. Par exemple hier j’ai pris du retard parce que j’ai dû aider ma soeur à faire ses devoirs en fin de matinée. J’étais content de l’aider, mais je ne l’avais pas anticipé et donc mon planning était décalé. Des facteurs extérieurs il y en a constamment, certains plus importants que d’autres.

Dans un monde où la sollicitation est permanente, il faut savoir faire le tri entre les perturbations essentielles et celles dont on peut se passer. Après avoir aidé ma soeur, j’ai pu reprendre mon planning où je l’avais laissé et j’ai réussi à faire toutes mes tâches à temps parce que je n’ai pas eu d’autre distraction. Pourquoi ? Parce que je fais en sorte de couper les nuisances qui pourraient me détourner de ma priorité.

Combien de fois ça t’est arrivé de recevoir une notification d’un message et au final de te retrouver 25min après en train de lire les commentaires d’une vidéo aléatoire sur Facebook sans même pouvoir te rappeler de pourquoi tu as pris ton téléphone ?

Moi, beaucoup de fois.

C’est pourquoi, lorsque je travaille, je fais en sorte de réduire au maximum les distractions en supprimant les notifications. Cela me permet d’être tranquille et de ne pas penser à mon téléphone. Je sais que je pourrai aller le regarder une fois que j’aurai fini mon travail.

Ça me permet de réduire énormément les distractions, au strict minimum (je ne pouvais pas abandonner ma soeur avec ses équations pleines d’inconnues elle avait besoin que je la sauve).

Aussi, dans mon planning j’ai prévu des créneaux « tampons » afin d’anticiper des tâches où je déborde ou alors des moments où je suis sollicité. Je te conseille de faire pareil, lorsque tu prépares ta journée, prévois des moments libres au cas où tu débordes. Ça te permettra d’avoir moins de stress et surtout de ne pas être frustré à la fin de la journée parce que tu as tout décalé et tu n’as pu faire que la moitié.

Mais le plus important, réduit le bruit qui t’entour, ne te laisse pas distraire par ton téléphone. Il sera toujours temps quand tu auras fini d’aller te divertir. Surtout que tu auras la satisfaction d’avoir accompli ton travail et de te récompenser avec du divertissement.

Je t’invite à couper les notifications dès maintenant et à t’abonner à la newsletter pour recevoir du contenu quotidien pour devenir plus productif (je compte sur toi pour attendre d’avoir fini ton travail avant de venir lire l’article du jour bien sûr).

Bastien